Articles récents

Startup Weekend ChangeMakers : Paris, capitale des acteurs du changement


Ils étaient 75 participants à travailler d'arrache-pied pour changer le monde du 7 au 9 juillet dernier au Beeotop à Porte de Clichy, l'espace de co-working made by Generali, gold sponsor de la première édition du Startup Weekend ChangeMakers.


Les motivations de ces change makers du quotidien ? Trouver des solutions pour limiter le gâchis de papier ou d'objets, aider ceux qui n'y connaissent rien au droit, dire adieu à la pollution dans les grandes villes...


Autant de thématiques bonnes pour la planète et l'humanité mais qui, grâce à un modèle économique réfléchi et bien pensé, peuvent donner naissance à une start-up viable et rentable.


Happy Project était à la fois organisateur et partenaire média de cet événement riche en énergies et rencontres inspirantes. 13 équipes (sur 35 projets présentés le vendredi soir) ont bluffé mentors et membres du jurys et nous ont donné la preuve qu'à Paris et ailleurs, les citoyens se bougent pour lancer leurs propres initiatives positives. La première pierre à l'édifice avant de changer le monde ?


Rencontres avec quelques unes des personnalités croisées durant ces 3 jours et qu'on aurait aimé durer une éternité <3


Réalisation : Arièle Bonte et Thibaut Jounel

Image, Son, Montage : Thibaut Jounel


Margaux, 24 ans, Lyon, porteuse du projet "Try", arrivé à la 1ère place du Startup Weekend ChangeMakers

"J'ai toujours voulu participer à un Startup Weekend mais je n'étais jamais disponible ! Je me suis inscrite dès que j'ai vu celui sur la thématique des change makers parce qu'elle correspondait à mon idée de Try : une start-up qui organise des week-ends pour les salariés d'entreprises et leur permettre de découvrir des métiers de l'artisanat. Je vais d'ailleurs moi-même me rendre chez un fleuriste le week-end prochain à Grenoble. Je ne veux pas devenir fleuriste mais je veux comprendre comment il gère ses fleurs."


"J'ai pitché vendredi sans trop y croire, j'avais simplement noté quelques mots dans le taxi et puis il y a eu de l'engouement autour du projet !"


"Un Startup Weekend, c'est une expérience de dingue et montre que l'on peut vraiment travailler avec des inconnus et le faire bien, sans engueulade et avec beaucoup de fous rires. Je retiens de ces trois jours les rencontres, beaucoup d'apprentissages, et la force de vouloir gagner. Je pense qu'avec les membres de mon équipe on restera en contact après le Startup Weekend pour monter ou pas le projet ensemble, d'ailleurs. "

Charles, 29 ans, Paris, porteur du projet "Play Green", arrivé à la 2nde place du Startup Weekend ChangeMakers

"C'est mon premier Startup Weekend. Je me suis inscrit parce que j'ai vu le thème des change makers et c'est exactement ce que je veux faire : être rentable pour rester indépendant. Je suis passionné d'écologie et de transition énergétique et je me suis dit que ce Startup Weekend, c'était un signe du destin !"


"Mon idée c'est Play Green, que j'ai eu il y a deux semaines avec ma femme. Un jeu écolo sous forme d'application pour se challenger entre collègues."


"Ce que je retiens c'est qu'en 36 heures, on peut faire beaucoup de choses. Le projet a beaucoup évolué depuis vendredi soir grâce à mon équipe qui est extraordinaire ! Des idées ont germé, je ne les aurais jamais eu tout seul. J'ai été scout et j'ai retrouvé ici cette ambiance de convivialité et de solidarité."


Sofiène, 31 ans, Paris, porteur du projet "Torépa"

"Je me suis inscrit parce que je lançais mon projet dans la même lignée que la vertical ChangeMakers. C'était le bon timing pour le présenter, l'améliorer auprès de mentors, trouver des associés et voir si je ne me plantais pas dans mon idée : Torépa, une plateforme d'entraide pour les étudiants en cité universitaire."

"Ce que je retiens : la bonne ambiance, des mentors qui m'ont beaucoup aidé et un projet qui a beaucoup évolué au niveau business model, par exemple. Le week-end m'a permis de clarifier mon problème et de définir une road map plus concrète et réaliste avant de passer par la phase de l'application mobile."


Suivez Torépa sur Facebook.


Cyrielle Hariel, 30 ans, Paris, journaliste et mentor

"Je rencontre des Change Makers depuis plus de deux ans et demi, ils sont l’essence même de mon blog, le cœur de mes rencontres. Il auront également tout un chapitre dans mon premier livre expliquant mon switch de vie en mars prochain avec les éditions Les Liens qui Libèrent (filiale Actes Sud). Écouter son cœur pour mettre du sens dans sa vie mais aussi celle des autres en tendant la main pour aider et éveiller en donnant un élan de solidarité pour vivre dans une société plus durable et harmonieuse est le point commun de tous ces ChangeMakers. Une philosophie qui m’anime depuis que j’ai lancé mon blog en mars 2015… Être mentor à ce Startup Weekend spécial ChangeMakers coulait de source ! Merci à toutes ces pépites qui veulent mettre fin au plastique dans notre quotidien car il pollue notre océan, empower les micro entrepreneurs en Tanzanie, créer une plateforme pour devenir un changemaker, que de projets inspirants durant ce mentoring. What else pour passer un samedi après-midi ?"


"Je retiens une effervescence collaborative, dynamique avec comme fil rouge le sens. Cette envie de vouloir se rendre utile à la société et panser ses maux grandit de jour en jour, l’engagement se fraie un chemin dans le quotidien de notre société civile… Je suis optimiste pour la suite !"


Suivez Cyrielle Hariel sur Facebook


Simon, 30 ans, bénévole et partenaire food avec Koulni

"Après deux Startup Weekend en tant que participant, c'est mon troisième du côté de l'organisation. En tant que participant, j'ai beaucoup aimé l'ambiance et l'environnement stimulant que l'on n'a pas toujours dans sa vie professionnelle comme personnelle. J'ai besoin de cet environnement qui te tire vers le haut."


"Koulni, c'est une idée qui germait depuis longtemps dans ma tête. J'adore manger, être entouré de mes amis et leur cuisiner de bons petits plats. Un de mes sentiments préférés c'est le moment où mes amis déguste ce que j'ai cuisiné. J'ai vécu 21 ans au Maroc, je suis attaché aux produits du terroir, habitué à manger de bonnes choses saines et authentiques."


Suivez Koulni sur Facebook


Candice, 24 ans, organisatrice

"J'ai voulu organiser ce Startup Weekend pour transmettre à d'autres ce que j'avais moi-même appris à un Startup Weekend ! Les ressources, la motivation, la créativité que l'on trouve en soi lors de ces événements sont exceptionnels... Je pense que tout le monde devrait y participer au moins une fois dans sa vie. En ce qui concerne le thème, j'ai eu envie de rappeler qu'il était possible de créer des startups à fort impact sans pour autant négliger le business model et la rentabilité. Les projets qui ont émergés lors du weekend en sont de beaux exemples."


"Ce que je retiens : les visages fatigués, émus, heureux, des participants à la fin du weekend. Je retiens les mots de Jean-Baptiste, qui me dit à la fin du weekend que c'est une chance pour lui que son projet n'ait pas été sélectionné vendredi et qu'il ait pu travailler sur un projet totalement différent. Je retiens les retrouvailles de la seconde équipe gagnante, quelques jours après le weekend, autour d'un dîner. Je retiens l'ambiance de dingue du Startup Weekend, les retours impressionnés des mentors et membres du jury, les remerciements des partenaires... Je retiens tous les individus formidables sans qui cet événement n'aurait pu être un succès : Adam, Simon, Rémy, Alex, Arièle, Thibaut, Orhiane, nos mentors, nos jurys, nos partenaires, et surtout, des participants motivés et hyper bienveillants !"


#startupweekend #paris #startup #senior #adamcoach #changemakers #candicecapelle #cyriellehariel #socialbusiness #entrepreneuriatsocial

Envie d'une  nouvelle dose d'endorphines ?

Site Web réalisé avec amour par David Coat

Toute reproduction partielle ou complète du contenu de ce site est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now